Rêve

 Voici toutes mes expériences du monde onirique à travers le rêve :)

Savoir donner et recevoir

0801150432162067740

Type : Rêve spirituel à caractère tantrique

 

Je rêve que je fais l'amour avec un homme grand aux cheveux longs, dont il me fait beaucoup penser à l'une de mes dernières fréquentation (Automne 2015). D'ailleurs, à travers ce rêve, il a 35-40 ans. 

Au moment où il veut me faire un cunnilingus, je lui fais savoir que je ne peux pas, car je ne suis pas "fraîche", dans le sens où j’ai du poil au niveau du pubis. Il me dit alors que ce n’est pas grave et que ça ne doit pas être si pire que cela. Puis que si ça me gêne autant, de me raser le tout en me présentant un rasoir. De plus, il insiste sur le fait qu'il va respecter mon choix et ce, peu importe ce que je vais décider par la suite.

Malgré tout, je finis par ne rien faire, et c’est alors je que me couche au côté de lui, soit mes bras enlaçant ses jambes. Il me demande aussitôt de venir vers lui, mais je ne fais rien ni même ne bouge. C'est un peu comme si j'ai peur d'avancer... de me connecter à lui.

Tout à coup, je me rends compte qu’il y a deux mots écrits où mes bras. L’un sur les jambes de cet homme est (racine) alors que l’autre où son bassin est (Réunis/Unis). 

En me réveillant, je finis par prendre conscience que je relie à ce moment-là mon animus avec ma féminité, de même que le premier et le deuxième chakra ensemble. Pour ce qui est du reste, je stagne encore, que ce soit par peur de me laisser aller et d'être finalement HEUREUSE.

Le Dragon rouge

La maturite

Type : Rêve émancipateur à caractère libérateur

 

Je rêve que je suis dans un souterrain, soit à travers les égouts et ses tunnels étroits. À un moment donné, j'apperçois un immense Dragon rouge me courir après, comme s’il veut me dévorer.

Tout à coup, je me retrouve dans ma propre maison, dont des voleurs essayent de me voler. On me dit qu’il y a incendie dans la cuisine. En allant dans cette dernière, je ne vois aucun feu ni même quelque chose qui peut s'apparenter à cela.

En me réveillant, je me rend compte que ce rêve veut me faire prendre conscience que parfois, je m’enflamme un peu trop vite, puis que cela peut devenir démesuré à la longue... si je n'apprend pas à maîtriser ces émotions.

Ange terrestre

Ouvrir son coeur

Âge : 18 ans 

Type : Rêve spirituel à caractère libérateur

 

Dans ce rêve, je suis avec mon coup de foudre de l'époque chez lui. C’est vers le mois de novembre je crois, soit en plein hiver. Il fait moyennement froid et il neige. Vers 1h30-2h du matin, je décide de partir, mais lui ne veux pas. En fait, il veut que je reste à coucher sauf que moi,  cela ne me le dis pas, vu que je ne souhaite pas faire l'amour et ainsi me faire du mal. Alors, je dis non, et je sors de son appartement. En sortant dehors, je vois six motards. Il y en a deux qui ont un pistolet, trois autres qui ont un couteau, dont un autre qui a les poings nus. L’un d’eux me dit : « Viens ici ma jolie ! On ne te fera pas de mal... on va juste te violer et de déchirer en morceau ». À ce moment-là, je me mets à avoir peur, dont je lâche un gros cri. Le garçon du départ qui ressent leur présence, tout en entandant mon cri, descend me rejoindre. Il commence à se battre avec eux, mais l’un d’eux (qui a un pistolet) lui tire dessus. De peur et de pitié, je tire le gars vers l’appartement et le met au chaud, puis je ressors. Je ne sais pas ce qui me prend, mais je retourne dans gueule du loup. En resortant, je vois mon ange gardien (féminin) à ma gauche et mon démon (masculin) à ma droite. L’ange (Elle me ressemble le tout en ayant dix à quinze ans de plus que mon âge de l'époque) dans mon rêve signifie la protection, tandis que mon démon (Un homme couleur rougeâtre avec des cornes et une queue de diable) symbolise la force et la détermination. Je vous le jure que quand je les vois se croiser du regard, je ressens qu'ils se connaissent depuis fort longtemps et qu'il y a une complicité entre les deux. En une fraction de seconde, je pense qu'ils font déjà des galipettes entre-eux depuis un temps….  Je reste comment dire.... bouche-bée.

À cet instant, le démon s’avance vers moi, tandis que l’ange recule de la scène. Du coup, mon démon commence à entrer en moi. Ma peau se met à devenir plus rouge, dont des cornes me poussent sur le devant de la tête et une queue brandit à l'arrière. Je me sens d'un coup plus forte qu’à l’habitude. Transformation finit, je fais des acrobaties chinoises ou japonaises, dont je réussis, soit en peu de temps, à tuer les six motards. Juste le fait de les démolir me procure un sentiment de détermination, un peu comme si je suis invincible ou du moins, immortelle. J'en perd presque le contrôle de mes moyens.

Après cette scène, le démon sort de mon corps, puis quitte. N’ayant plus de force dans les membres, je me laisse tomber sur la neige. Mon corps a trois coups de pistolet proche du cœur. À ce moment, l'ange s’approche de moi et avec ses mains, elle me souffle dessus. Celle-ci me soulève dans les airs sans me toucher, puis me met droit devant elle. Une lumière scintillante se met à m’envelopper, dont des ailes blanches commencent à me pousser au niveau des omoplates. Cela fait tellement mal que j'en ressens tous mes tendons s’entortiller les uns aux autres, comme s'il y a un moignon... un genre de nœud. D'ailleurs, elles sont presque aussi grosses que moi. Mes cheveux se mettent aussi à s'allonger le tout en avant une longue robe blanche qui traine par terre comme tenue. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais quand ces ailes se développent et prennent ainsi de l'ampleur, je me sens déchirer de l’intérieur, comme si elles proviennent réellement de mon propre corps et non d’une magie, ou d’une greffe quelconque. C'est alors que l’ange me repose par terre, me fait un clin d’œil et part tout doucement derrière moi. Je n’en crois pas mes yeux : je suis un ange, un vrai de vrai ! Ne voulant pas rêver, je me met de la neige sur le bras, dont j’ai des frissons. Je me mords aussi le bras pour pouvoir ressentir que c'est bel et bien la réalité. Finalement, j’ai mal !. Je prends de la neige dans mes mains, tout en soufflant dessus. Cela donne l'impression que c'est de la neige scintillante, un peu comme des millions de petits cristaux qui s'envolent au vent. Reprenant mes esprits, dans ce rêve, je vais vers le gars dans l’appartement. Je lève alors son chandail, puis avec mes dents, j’enlève la balle qu’il a en lui. Revenant un peu à lui, il me dit d’une voix basse : « (...) est-ce bien toi ? (…) … (…) » Puis je repars en paix, laissant derrière moi mon coup de foudre sauvé par un ange. En m’en allant, mes ailes se replient sur elles-mêmes de sorte qu'elles rentrent en moi. 

Au réveil, je me mets à avoir un de ces mals de dos. C'est insupportable. Juste le fait que l'on me touche le haut du dos et j'en pleure presque. Un peu plus tard, je me rends compte que j'ai trois gros noeuds, lorsqu'un ami me masse à cette région. D'ailleurs, je lui en remercie, car si non, il est vrai que ma santé aurait pu s'aggraver davantage !  

×